L'étude des documents d'archive a permis de connaître le nombre de coins de 2 Francs et 5 Francs fabriqués à Paris pour la Monnaie de Bordeaux en 1870.

 

Coins fabriqués à Paris

Pour les 5 Francs, les archives de la Monnaie de Paris indiquent que 12 coins d'avers, 6 de revers et 4 viroles ont été livrés par Paris les 10, 14 et 16 septembre 1870 pour être envoyés à Bordeaux [1].

 

Les 12 coins d'avers ont tous été identifiés et sont répertoriés, ref. 5PA0-01 à 5PA0-12.

Seuls 4 des coins de revers ont été répertoriés, ref. 5PR0-01 à 5PR0-04. Il est possible que les coins de revers non fissurés aient été retirés dès la disponibilité des coins au M.

A noter également une lettre de Barre adressée à Delebecque, datée du 18 septembre 1870, indiquant que suite au brusque changement de type décidé le 8 septembre il n'a pu lui fournir que 12 coins d'avers, 5 de revers et 3 viroles brisées pour les 5 Francs ainsi que 2 viroles cannelées et échantillons de 2 Francs [2].

5PA0-01_3503-detail
press to zoom
5PA0-02_3477-detail
press to zoom
5PA0-03_3622-detail
press to zoom
5PA0-04_3478-detail
press to zoom
5PA0-05_3489-detail
press to zoom
5PA0-06_3422-detail
press to zoom
5PA0-07_3482-detail
press to zoom
5PA0-08_2551-detail
press to zoom
5PA0-09_2553-detail
press to zoom
5PA0-10_3492-detail
press to zoom
5PA0-11_3497-detail
press to zoom
5PA0-12_3638-detail
press to zoom
1/1

 

 

Pour les 2 Francs, les archives de la Monnaie de Paris indiquent que 6 coins d'avers, 3 de revers et 3 viroles ont été livrés par Paris le 16 septembre 1870 pour être envoyés à Bordeaux [1].

 

Coins fabriqués à Bordeaux

 

 

Comme indiqué dans la page d'introduction de ce site de nombreux coins d'avers et de revers ont été fabriqués à Bordeaux, mais leur nombre et utilisation ne sont pas indiqués dans les archives.

Cependant il existe un procès-verbal daté du 11 août 1871 concernant la difformation les 7, 8, 9 et 10 août 1871 de l'ensemble des coins usés, coins neufs, coins à demi finis, viroles et poinçons faits à Bordeaux par M. Marchais, sur l’autorisation de la délégation des finances de Tours [3].

coins.jpg

 

Il est important de noter que les quantités mentionnées ci-dessus concernent des coins utilisés mais également des coins neufs ou non finis, ce qui explique que les quantités retrouvées ne correspondent pas à ces chiffres.

De plus ces quantités sont nettement supérieures aux nombre de brèves, ce qui signifierait que les coins aient été changés très régulièrement.

Il est donc probable que de nombreux coins neufs, non utilisés, aient fait partie de ces coins difformés.

Capture d’écran 2021-01-25 à 18.41.16.pn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Références

[1] Centre des archives économiques et financières, Fonds d'archives de la Monnaie de Paris, série Y

[2] Centre des archives économiques et financières, Fonds d'archives de la Monnaie de Paris, série O2/28-30

[3] Centre des archives économiques et financières, Fonds d'archives de la Monnaie de Paris, série F9